L’epopée de Poudlard 1. Une première année mouvementée

équipes se prècipitent, mais c’est l’un des batteurs des Serdaigle qui arrive le premier et lance le cognard vers les Poufsouffle. Alors que le gardien des Poufsouffle va se prendre le cognard, Sébastien fonce et se prend le cognard à sa place. À ce moment la foule retient son souffle et en particulier Peter qui voit son frère tomber de son balai. Peter a envie de descendre sur le terrain, d’enfourcher le balai de son frère et de cogner le batteur des Serdaigles. Il descend sur le terrain, renonce à ses idées de vengeance pour s’inquiéter de l’état de son frère évanoui. Il est accompagné d’Alicia et de Neb. Sébastien a l’air de s’être cassé le poignet, tout du moins c’est ce que prétend madame Bibine, car il est évanoui. Soudain, une explosion retentit au dessus de leurs tète, c’est le vif d’or qui a explosé. Les spectateurs affichent des visages pétrifiées. Madame Bibine annule le match et les élèves ont une heure de repos. Peter a un regard ambigu qui surprend Neb. Que c’est-il passé…

À l’infirmerie :

Madame Pomfresh a expliqué aux enfants (y compris à William qui est encore a l’infirmerie et à qui on a raconté la mésaventure de Sébastien et du match) que Sébastien risque de rester au moins 2 mois a l’infirmerie et qu’il n’ouvrira pas les yeux avant longtemps.

– Il n’a pas de chance ton frère, Peter, s’exclame William. Mais c’est un héros, se prendre le cognard à la place de quelqu’un d’autre, faut une sacrée dose de courage.

– Je sais, affirma Peter qui commence à rougir.

– Mais on a d’autres choses plus importantes à te dire, dit Alicia d’un air sombre. Je pense que quelqu’un a remplacé ta baguette. Ce n’est pas ton sort qui a raté.

William semble choqué, quelqu’un a donc volontairement remplacé sa baguette par une fausse.

– Au fait, je ne vous ai pas dit, se met à raconter Neb, hier soir j’ai fouillé dans tes